Rumeurs & rumorologie

par Pascal Froissart

Université de Paris VIII & CNRS


Résumé

En 1994, débarquant d'un avion dans un pays nouveau, je suis tombé sur une affaire qui ressemblait fort à une rumeur: une histoire sordide, une émeute, des mises en garde multiples... Enfin, je tenais l'occasion d'enquêter sur le terrain! Aussitôt, j'engageai un sociologue polyglotte et un journaliste éclairant, et je commençai l'enquête. Aux yeux du chercheur que j'étais, c'était une situation idyllique. Pourtant, en avançant dans l'analyse, je me suis rendu compte que je n'arrivais à rien, du moins, à rien d'autre qu'à lire la rumeur à la lumière de la culture et de l'histoire locales, et de comprendre la culture et l'histoire locales en me servant de la rumeur comme d'une grille de lecture.

Abstract

A few years ago, like the hero of some novel by Paul Theroux, I was plunged into a totally new environment: Africa. Suddenly, however, I realized that something familiar was in the air. People were talking about horrifying sexual practices, riots and national pride... With the help of local people, I tried to discover what lay behind all the worries. In fact I found nothing -- nothing more than a way to learn about a culture, to gain insights into some deep social movements, to see how media and rumors were intricately mingled. What about the "rumor" itself? It still remains a mystery.

Source

Froissart, Pascal, 1995 : 105-120. « La rumeur du chien. Une approche communicationnelle ». In Reumaux, F. (dir.), 1999. Les oies du Capitole, ou les raisons de la rumeur. Paris : CNRS Éditions, coll. « CNRS communication », 225 pages.

>>> Texte en "pdf"... [256 Ko] pour consultation avec le logiciel gratuit Acrobat Reader
>>> Texte en "html"... [80 Ko] pour consultation avec un logiciel de navigation